© 2019 par mac guffin kollectif

Je te demande pardon

de là-haut jusqu'en bas

Histoire

Voilà qu'un homme, Jack Donahue, en se perdant dans ses rêves se retrouve propulsé sur la lune. Le voici bien arrimé à la face cachée, curieux de découvrir ce qu'il ne pensait pas chercher.

Phébéana l’accueille et le fait voyager, Claude Henry et Pierre Honoré l'invitent à entonner et Boréalde l'engage comme baryton... C'est que la lune tourne à coup de chansons...


Entre amusement et distance, Jack se laisse gentiment embarquer sans jamais s'engager. Et puis, les minutes s'écoulent, sa terre si joliment bleutée lui manque et il aspire à la retrouver. Phébéana aimerait le retenir, celui qu'elle commence à aimer.
Elle aimerait le retenir pour continuer à exister, ne pas sombrer avec un rêve à jamais terminé. Mais est-ce qu'un rêve peut retenir une réalité ?

Intention

Un petit bout d'histoire comme pour se répéter... on a besoin de l'autre pour exister, un autre réel, inventé ou fantasmé mais un autre à qui s'accrocher. Se reconnaître dans les yeux de cet autre, et sentir que le vies sont liées.

En amour comme en amitié.
Palpiter, avancer, s'interroger, recommencer... jamais seul... de peur de sombrer.

 

Un univers directement inspiré des films de science fiction des années 70, des personnages bien campés, très "entiers"! Et sans doute un prétexte à raconter une histoire d'amour qui ne peut être partagée, entre rêve et réalité.

 

création

2010

  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon